Fiscalité LMNP à Bordeaux



L’investissement locatif à Bordeaux est toujours intéressant puisqu’il permet à la fois de disposer d’un patrimoine immobilier (Maison, appartement neuf, etc) et de générer des revenus supplémentaires. Les bénéfices perçus sont évidemment imposables. Mais les LMNP sont soumis à un régime fiscal spécifique dont voici les détails.



Quel régime d’imposition est appliqué aux LMNP ?



achat appartement bordeaux

Les bénéfices générés par ce type de placement immobilier sont assimilés aux BIC. Le loueur bénéficie de ce régime qu’il ait réalisé un unique investissement locatif ou plusieurs. La condition est que son investissement immobilier lui rapporte annuellement moins de 23 000€ ou que les recettes représentent moins de la moitié de ses autres revenus.



Le régime micro-BIC



Le micro-BIC est un régime fiscal applicable aux recettes annuelles en-deçà de 32 900€. Il est important d’inscrire clairement le montant total des recettes annuelles (somme des charges et loyers) sur l’imprimé n°2042 C, rubrique BIC. Le revenu net imposable se calcule simplement par application d’un abattement forfaitaire de 50%. A noter que les charges ne sont pas déductibles. La déclaration se fait avant le 1er février suivant l’année d’imposition concernée. L’adhésion à ce régime a une validité de 2 ans, renouvelable par tacite reconduction.



A Bordeaux comme ailleurs, dans le cas des LMNP dédiées au tourisme (gîtes ruraux ou chambres d’hôtes par exemple), l’abattement forfaitaire s’élève à 71% pour un seuil maximal de 82 200€ par an.



Le régime BIC réel



A Bordeaux, si le placement locatif génère des revenus supérieurs à 32 900€ par an, la déclaration se fait sur remplissage du formulaire n°2033. Des déductions sont alors possibles, notamment les frais de notaires afférents à l’achat d'un appartement neuf par exemple, les intérêts sur l’emprunt et les travaux de réparation. L’amortissement de l’achat et des éventuels travaux d’amélioration du logement sont également déductibles, de même que l’assurance, la taxe foncière et la taxe d’habitation.



Après déduction, le bénéfice (résultat positif) de l'investissement locatif est additionné aux revenus globaux qui feront l’objet d’une imposition. En cas de déficit de l'investissement immobilier (résultat négatif), un report sur les bénéfices des 9 prochaines années est effectué.



Plus d'infos :

ch be lu ca